La fin d’une ère…

Je ne sais pas trop comment commencer ce post. Alors peut-être qu’il est temps de ne plus faire de fioritures et d’annoncer tout de go ce qu’il va se passer..

Je vais fermer le blog.

Voilà, c’est dit.

Après… 12 ans de blogging et encore plus sur le net (mon premier site ayant ouvert en 2002), j’ai pris la décision d’arrêter de bloguer. Je ne sais pas encore quant à ma présence sur le net, mais je me suis rendue compte ces derniers temps qu’avoir un blog n’avait plus de sens pour moi. Pourquoi un blog ?

Quand j’ai commencé, c’était pour m’aider. Pour m’exprimer, mettre des mots sur des émotions ou des états, parce que j’en avais besoin. Apprendre à contrôler tout ce mal-être qui avait du mal à sortir. Et ça a bien marché. Il n’y avait que du texte au départ. Pas d’images. C’était ma vie de façon plus ou moins abstraite, des choses que j’avais envie de partager, de mettre en forme. Au fur et à mesure, les blogs, en général sur internet, ont pris de plus en plus d’ampleur. J’ai fusionné alors mon site et mon blog, ma galerie devenant annexe, et comme j’ai toujours été très lente à alimenter mes galeries, voilà, c’est passé au second plan pour n’avoir plus que le blog en avant. Au fur et à mesure, j’avais de moins en moins le besoin de mettre en forme mes émotions (et d’ailleurs, chouette, ça veut dire que ça fait de moi une adulte équilibrée, mon but est atteint !). Et puis… et puis j’avoue que quand je me suis aperçue que l’ex de mon compagnon épiait mes moindres écrits, j’ai grandement édulcoré. J’ai enlevé de mon blog tous ces posts qui révélaient mon être. Je ne voulais pas qu’on s’en serve contre moi. C’était une étape.

Et puis, au fur et à mesure, ma vie s’est remplie. J’ai divisé mon blog : la partie voyage a son propre blog par exemple. Et de ce fait, le blog principal s’est vu au fur et à mesure dépouillé de son essence. J’ai tant bien que mal essayé de boucher un peu cette pâleur : des avis de livres (mais franchement, certaines de mes lectures ne méritent pas tant de chroniques – mais si je ne le fais pas pour toutes il faut attendre des plombes avant d’avoir un livre méritant un réel investissement), de films (mais je regarde trop peu les séries, ou je vais trop peu au cinéma pour que ça soit un tant soit peu régulier)…. Et là, on arrive au noeud du problème : la cible.

Mon blog a toujours été multiple, c’était un fourre-tout joyeux (ou pas). Mais si j’ai toujours aimé ce fourre-tout, internet a évolué. Les blogs aussi. Ils sont ciblés. Et moi, je n’aime pas trop quand c’est ciblé. Je ne suis pas qu’une maman qui va donner son avis ou ses conseils ou se mettre en pâmoison devant les moindres faits et gestes de sa progéniture (j’ai énormément de mal avec ces blogs : je peux lire un article de temps en temps, mais souvent, soit on te dit comment faire ou on se justifie de comment on le fait, ou on se vante carrément de sa vie parfaite, et dans tous les cas, je n’aime pas ces approches, ce ne sont pas que nos vies mais aussi celles de nos mômes et ils n’ont pas à être exposés – c’est comme les rendez-vous des mamans devant les écoles, « le mien fait ça » bref l’horreur). Je ne suis pas qu’une lectrice, et surtout dans ma vie de lectrices, il y a tant de livres que je lis qui ne mérite pas une « vraie » chronique bien développée tellement le contenu est attendu, ou pas prise de tête (là, je cible par exemple les romances légères, qui se lisent très vite, qui ont de multiples tomes – c’est très bien pour faire du contenu, mais du contenu de qualité ? Pas vraiment.). Je ne suis pas qu’une dessinatrice, et de toute façon, je ne veux plus me mettre la pression de ce côté-là. J’expose, je lis les avis s’il y en a, mais je ne changerai plus vraiment ma façon de dessiner, à moins que ça ne vienne de moi. Je ne suis pas qu’une gameuse – et de toute façon, un jeu vidéo me prend tellement de temps à finir – quand il vaut la peine – que là aussi ça ne peut être un rendez-vous régulier. Et bref, tout ce mic-mac, de refus de donner des conseils de vie, d’exposer telle une vitrine ma vie, ou de mettre des avis réguliers…. font que le blog, à l’heure actuelle, n’a plus de sens dans cette blogosphère où si tu veux avoir un minimum de visibilité, il faut caser ton blog dans une catégorie…. Avant le blog était juste synonyme de journal intime en ligne. Maintenant il faut limite qu’il soit rentable, un brin commercialisable. Il devient catalogue et te pousse à la consommation… Je ne retrouve plus vraiment des découvertes de personnes, seulement des avis de partout sur telle ou telle nouveauté. Et si tu ne rentres pas dans le moule, tu n’as aucune lisibilité. Je n’y trouve plus mon compte tout simplement. D’où le pourquoi de la fermeture.

Je ne sais pas si je reviendrais sur internet. J’aimais mon blog avant : c’était mon petit coin à moi sur internet. Mais internet évolue trop vite. J’adorais les forums par exemple, et ils sont morts. J’aimais nos sites de dessins individuels avec les galeries pérennes, mais ils sont morts au profit des sites comme tumblr ou instagram qui ne propose Que de l’actualité : du nouveau, du nouveau tout le temps. De la consommation de news en somme… Je ne m’y retrouve pas, je ne peux suivre le rythme toute seule de toute façon, pas en étant aussi disparate (alors que c’est parce que je suis disparate que je fais mon job actuellement). Bref, je suis un dinosaure de l’internet et si je veux encore m’y exprimer, il va me falloir sérieusement le faire d’une autre façon. Je ne sais pas encore quoi. J’aimerai toujours avoir une galerie en ligne forcément. Je songe même à fermer ma galerie deviantART, mais on verra. Je vous tiendrai au courant. Mais bon, en tant que dinosaure du web, il faut accepter son extinction, se voir remplacer par une autre vague, accepter que l’âge d’or de son groupe spirituel est passé. Et trouver son propre medium selon ce que je veux exprimer sur le web.

Le contenu du blog sera disponible quelques temps, je ne sais pas encore combien exactement. Il faut que je réfléchisse aussi à ce que je veux faire de ce contenu tout simplement.

Bisous à tous les colibris de passage, au pire je reste active sur twitter 😉

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What City Do You See?